Grossesse·Parents·Témoignage

Difficultés à tomber enceinte : Témoignage

Ce soir je vous livre le témoignage de Morgane et Julien qui ont accepté de répondre à plusieurs questions pour me permettre de partager à vous les mamans ou futures mamans, leur parcours, leurs difficultés et leur combat pour devenir parents, alors je vais d’abord leur dire un grand merci pour leur sincérité et leur authenticité 🙏

Peut-être êtes vous plusieurs dans ce genre de difficultés, et j’espère qu’ainsi cela vous aidera à trouver des ressources ou même de l’espoir ! Eh oui, après beaucoup de difficultés, un petit bébé va prochainement pointer le bout de son nez (merci à la maman qui nous montre son joli ventre 😍).
Mais je vais les laisser vous expliquer eux-mêmes ce qu’ils ont vécu 🌸

1. Merci d’accepter de témoigner pour aider les autres parents dans la même situation. Depuis quand essayez-vous d’avoir un enfant ?
Ça faisait 2 ans avant que je tombe enceinte (début des essais en juin 2017 ; Début de grossesse en août 2019)

2. Combien d’essais se sont malheureusement soldés par un échec ?
Il y a eu 2 essais : une grossesse naturelle en 2018 qui s’est finie en grossesse extra utérine et une sous médicament en 2019 qui s’est finie en fausse couche.

3. Qu’avez-vous ressenti en apprenant que cela n’avait pas fonctionné?
Papa : Déception, impuissance et tristesse.
.
Maman : Pour la première grossesse beaucoup de déception et tristesse. Et puis de l’incompréhension et je me suis senti démunie. Et pour la 2ème grossesse, de la tristesse et de la déception mais avec une part de « je m’en doutais un peu », comme si j’étais sur mes gardes.

4. Malgré ces difficultés vous avez persévéré, ressentiez-vous de l’appréhension à recommencer ?
Oui malgré tout nous avons persévéré et nous n’avons jamais baissé les bras. Nous n’avons jamais douté de nous. Et aucune appréhension à recommencer, car on se disait que si ça avait marché une fois ça pouvait encore marcher une nouvelle fois.

5. Vous dites avoir fait appel à la médecine, que pouvez-vous en dire ? (Traitements pris, effets secondaires éventuels, efficacité, etc.)
Oui très vite une part de médecine s’est installée dans nos essais, au début pour m’aider à avoir des cycles réguliers (Duphaston) qui m’a suivi pendant les 2 ans car je n’ai jamais eu des cycles naturels et des règles naturelles. Puis entre février et mai 2019, j’ai pris un traitement pour m’aider à ovuler (Clomid). Au 1er cycle sous ce médicament je suis tombée enceinte, c’était la 1ère fois où j’ai senti une ovulation avec les crampes qui vont avec. Comme effets secondaires j’ai seulement eu des bouffées de chaleur surtout la nuit. Mais le médicament a été efficace seulement la première fois pendant la période de février à mai Puis en Juillet 2019 nous avons commencé une procédure dans un centre de PMA avec quelques examens mais ce n’est pas parti plus loin car je suis tombée enceinte naturellement.

6. Lorsque vous avez appris que cette fois c’était bon, comment avez-vous réagi ?
Papa : D’abord un soulagement après plusieurs mois de cycles perdus, ensuite un sentiment de bonheur puis très vite le doute et la peur d’un nouvel échec.
.
Maman : Quand le test a été positif, choquée mais super contente avec une petite danse de la joie quand même. Puis avec les échecs précédents j’ai très vite mis de la distance jusqu’à l’échographie de datation où l’on a vu son petit cœur battre, où là une part de moi était soulagée mais la crainte de le perdre est restée là.

7. Comment s’est déroulée la grossesse jusqu’à maintenant ? (Physiquement et psychologiquement)
Physiquement le déroulement de la grossesse s’est bien passé, des nausées pour le 1er trimestre qui se sont vite estompées, une grossesse plutôt agréable. Psychologiquement ça a été un peu plus dur car j’avais beaucoup de mal à croire en cette grossesse, j’avais toujours peur que ça se finisse mal jusqu’à ce que je puisse enfin sentir ses petits mouvements. Après je me suis sentie un peu démunie de mon corps car je ne pouvais plus faire autant de choses que je le voulais surtout sur mon lieu de travail (crèche).

8. Qu’avez-vous envie de dire à votre bébé après toutes ces difficultés rencontrées ?
Papa : Bienvenue, tout simplement et que je suis très heureux de pouvoir enfin le tenir près de moi.
.
Maman : Que je suis heureuse de l’avoir enfin dans notre vie et que c’est un bébé surprise très désiré.

9. Qu’avez-vous envie de dire à votre conjoint ?
Papa : Merci, merci d’être là, merci de me supporter et merci de faire de moi un père. Je t’aime plus que tout.
.
Maman : Que je l’aime plus que tout, que je suis fière de nous d’avoir réussi malgré les embuches, et que je continuerai de me battre auprès de lui pour tout.

10. Que pourriez-vous dire aux parents qui rencontrent également des difficultés à avoir des enfants ?
Qu’il faut toujours toujours y croire, que quoiqu’il arrive il peut y avoir une solution, faire confiance parfois à la médecine, ne pas hésiter à en parler autour de soi que ce soit auprès d’amis, de la famille, ou sur des réseaux sociaux auprès d’inconnues dans le même cas que nous. Parfois savoir souffler un peu et de se donner du temps pour soi et pour son couple c’est important pour pouvoir garder les pieds sur terre.

11. Enfin, quelle leçon et expérience cette aventure vous aura-t-elle apprise sur vous-même et sur votre couple ?
Papa : Cela m’a permis de me rendre compte qu’au fond il faut toujours y croire, et surtout apprendre à lâcher-prise et se détacher sans perdre de vue les objectifs. Quant à notre couple, toutes ces épreuves nous ont rapprochés, je dirais que la communication et le soutien mutuel ainsi que l’amour sont des armes très puissantes.
.
Maman : Cette expérience m’a permis d’être plus forte, de tenir et de pouvoir nous soutenir mutuellement . Ça m’a fait beaucoup grandir et découvrir une part de la vie qui n’est pas forcément rose tous les jours, ça m’a permis de découvrir et de vivre un peu ce que vivent ces personnes qui sont passés par la PMA, qui sont passés par toutes ces embuches pour atteindre leur bonheur et la joie d’être parent. Dans ce genre de situation, on se découvre. On découvre aussi un nouveau côté de son couple, à la fin de tout cela on déborde d’amour on est fort, on est une famille.

12. Avez-vous des choses à ajouter ?
Il ne faut pas se décourager, ne jamais perdre espoir il y a toujours des solutions. Essayer de se renseigner autour de soi pour avancer (méthode naturelle, rééquilibrage alimentaire, PMA, adoption).
Je voulais aussi rajouter que c’était important de bien s’entourer du professionnel médical dans ce genre de parcours pour éviter de tourner en rond et d’avoir cette impression de ne pas avancer. Car nous, nous n’avons pas eu cette chance d’avoir une bonne gynécologue qui nous guide correctement et nous écoute tout simplement. Avec elle j’ai eu clairement l’impression de perdre mon temps, qu’elle me faisait tourner en rond. Et qu’elle ne prenait pas au sérieux notre problématique. À plusieurs reprises à chaque fois que j’allais la voir elle ne savait pas pourquoi je venais et il fallait que je lui ré explique tout le parcours et c’était assez agaçant et épuisant. Donc si le médecin qui nous prend en charge ne nous convient pas il ne faut pas hésiter à changer et aller voir ailleurs. Il est important de se sentir soutenu et guidé. Je le dis clairement et sans retenue, à cause d’elle on a perdu quelques mois précieux, quelques mois qui nous ont éloignés du bonheur d’être parents.
Le soutien médical est primordial tout comme le soutien de sa famille dans ce parcours. Et puis si le copain ou le conjoint peut être disponible pour les rendez-vous c’est un plus car il y a certaines choses qu’on n’ose pas forcément dire ou qu’on oublie et avoir deux têtes pensantes c’est toujours mieux qu’une.

Bravo à ce couple pour leur persévérance et le magnifique cadeau qui les attends bientôt 😌 N’hésitez pas à répondre aux questions également pour trouver les points forts de ces moments difficiles et vous rappeler comme votre conjoint est important dans ce combat.

Je relève cette peur de perdre le bébé, cette peur que le schéma se répète, et je n’ose pas imaginer comme ce sentiment doit être dur à enlever. Pour cela, je vous propose un petit exercice pour celles qui le souhaitent afin de vous sentir un peu plus apaisée à ce sujet.

1️⃣ Prenez une feuille, et dessinez un grand B, suffisamment grand mais pas trop non plus pour laisser de la place. Ce B, c’est vous, enceinte. Vous pouvez écrire « Moi » au niveau de la première bosse ou votre prénom.

2️⃣ Dans la deuxième bosse, vous pouvez écrire le prénom de votre bébé, ou simplement écrire « bébé » ou le petit nom de votre choix s’il n’en a pas encore.

3️⃣ Prenez une couleur que vous aimez, que vous associez à quelque chose de doux et de chaleureux. Et entourez plusieurs fois le mot « bébé » ou son prénom avec cette couleur, en pensant intérieurement à quel point vous transmettez cette chaleur, cet amour, cette protection à ce petit bébé.

4️⃣ Créez un lien entre vous et votre bébé avec une autre couleur. Faites ce lien de la façon que vous voulez, ce peut être un trait, des boucles, des cœurs, des fleurs, etc. Ce qui compte, c’est que ce lien vous relie vous et votre bébé et vous pouvez le ressentir profondément.

5️⃣ Tout autour de ce B, formez comme une « barrière », une protection, en écrivant dans les couleurs de votre choix, des mots qui vous inspirent l’amour, la famille, la douceur, la protection, la joie, etc. Tout ce qui peut venir vous envelopper, une barrière solide et lumineuse dans laquelle vous vous sentez bien et en sécurité ❤️

6️⃣ Fermez les yeux, et imaginez tous ces éléments qui sont réellement présents autour de votre bébé, de vous, ce lien. Visualisez-les, et respirez profondément, un sourire aux lèvres, en pensant à quel point cette petite vie précieuse est forte et vous donne de la force. 💕

Voilà voilà, j’espère que ce petit exercice vous aidera un peu à vous apaiser. Il ne faut pas croire mais ce genre d’exercice fonctionne très bien, alors n’hésitez surtout pas 🌿

Je conclus cet article en vous remerciant pour votre soutien déjà énorme, nous sommes un peu plus de 200 ! J’espère atteindre des mamans en besoin, alors n’hésitez pas à partager si vous pensez que mon contenu peut être utile 🥰

Je vous souhaite une belle soirée et remercie encore Morgane et Julien pour leur témoignage rempli d’amour, et je leur souhaite beaucoup de bonheur 🙏

A très vite 💕

#maman#futuremaman#grossesse#difficultesatomberenceinte#pma#bebesurprise#bebedesire#baby2020#bebe2020#temoignage#faussecouche#combatpourdevenirparents#bientotparents

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s